INTERPELLATION AU Conseil Communal de Mars

Des informations récentes font état de la présence de produits potentiellement dangereux pour la santé sur certains terrains de sport synthétiques et ce, à cause de la présence de microbilles noires, issues du broyage de vieux pneus, D’autres études ont également détecté la présence de métaux lourds, de plomb, d’hydrocarbures, de chrome

C’est la raison pour laquelle la députée fédérale Ecolo Muriel Gerkens a interpellé la Ministre de la Santé, Maggie De Block (Open VLD) ce jeudi 1er mars en séance plénière de la Chambre.

Les écologistes souhaitent en effet que la Ministre fasse réaliser des études plus précises quant à la composition de ces terrains, mais également qu’elle favorise la transition vers des terrains composés  sur base des alternatives existantes.

Nous vous signalons à cet égard que plusieurs communes utilisent déjà ces terrains synthétique nouvelle génération.

A la lecture du cahier de charge, nous n’avons pu percevoir ce principe de précaution dans le choix des produits utilises.

Pour nous, une seule conclusion s’impose donc: le principe de précaution doit primer. D’autant que des alternatives existent et sont déjà utilisées 

Nous aimerions connaitre la position du collège sur le sujet.

Des alternatives sont-elles envisagées ?

Si oui, occasionnent-elles un coût supplémentaire ?

 

Share This